Lettres ouvertes | Evidence | Evidence


On se garait dans les rues adjacentes... Et l'ambiance nous prenait dés la portière de la voiture fermée... La musique au loin... La rumeur d'une foule qui s'amuse... Une odeur de berlingot qui flotte... Tout cela mélangé au concert des criquets dans la garrigue toute proche...
La place du village était éclairée par des chenilles lumineuses... Vaste salle de bal où l'orchestre sur l'estrade s'évertuait à jouer les standards de l'époque...
Il y avait du monde... Beaucoup de monde... Et c'est ce que nous voulions... Pouvoir disparaître sans être jamais trop loin... Pouvoir nous sentir seuls... Anonymes... Amoureux... Au milieu de la foule...
Il y avait comme un code de bonne conduite entre tes parents et nous... Je me souviens des regards échangés avec ta mère... Quand au hasard des mouvements il arrivait de nous croiser... Et je la sentais rassurée par notre conduite...
Je me souviens de "La maladie d'amour" de SARDOU...
Les slows me paraissait ressembler à une danse amoureuse...
Où ma seule hardiesse était de te serrer légèrement plus fort contre moi...


 
   
Galerie ARTDUCOS - Tél : +33 (0)6 62 81 68 44 - e.mail : ducospatrick@free.fr